Home > Services > Vasculaire

Vasculaire

 

Des tests in-vivo, ex vivo et in-vitro ont été développés pour étudier les effets pharmacologiques et nutritionnels de molécules sur la fonction vasculaire

 

 

 

Technologie

hff

  • Tail Cuff
  • Télémétrie
  • Système de cuves d’organes isolés
  • Caméra intra-vitale
  • Histologie, histomorphométrie, immunohistologie

 


 

 

 

Test 1 : Mesure de la pression artérielle systémique et pulmonaire in vivo

 

  • Mesure de la pression artérielle systémique par Tail Cuff


Animaux vigiles légèrement contraint (rat-souris)

Cette méthode simple de référence consiste à déterminer la contre-pression minimum capable d’arrêter le flux sanguin artériel par gonflage d’un manchon autour de la queue. Cette méthode non-invasive permet d’examiner des animaux sans effet d’un anesthésiant et de répéter les expériences autant de fois que nécessaire au cours du protocole.

 

 

  • Mesure de la pression artérielle systémique par télémétrie


La télémétrie permet de mesurer des paramètres tels que la pression systolique, diastolique, le débit cardiaque… sur

des animaux éveillés et libres dans leurs cages grâce à une sonde implantée en sous cutané. Cette technologie permet d’évaluer plusieurs signaux physiologiques sans perturber l’animal et ce sur une durée allant de quelques jours à

quelques mois. Il est possible d’étudier les effets d’un traitement sur du long terme, du remodelage suite à une chirurgie, du développement d’une physiopathologie sur des animaux transgéniques…

 

 

 

 

  • Mesure de la pression artérielle pulmonaire par cathétérisme


Animaux anesthésiés

La pression artérielle pulmonaire moyenne est mesurée par l’insertion d’un cathéter relié à un transducteur de pression dans la veine jugulaire droite, puis par le biais de l’oreillette droite et du ventricule droit dans l’artère pulmonaire. La pression artérielle systémique est mesurée par un autre cathéter inséré dans l’artère fémorale gauche

 

 

 dhdh

Test 2 : Ex vivo

  • Contractilité d’anneaux artériels (tension isométrique

cuve à organes isolés de fibres intactes ou perméabilisées)

  • Fonction endothéliale (cuve à organes isolés) 
  • Histologie, histomorphométrie, immunohistologie
  • Biochimie (expression et activation de protéines,

immunoempreinte)

ffgdg

 

 

gdhfd

Test 3 : In vitro

Cultures de cellules musculaires lisses vasculaires et endothéliales

  • Prolifération (BRDU, comptage cellulaire)
  • Cytosquelelette d’actine

 (imagerie quantitative de fluorescence)

  • Tests d’adhésion, prolifération et migration cellulaire

(xCELLigence®)

 

 

 

 

 

Modèles animaux:

 

  • Hypertension artérielle systémique

(HTA) (L-NAME, Angiotensine II, sténose de l’artère rénal)

Modèle animal : rat, souris.

Les méthodes consistent à inhiber la NO synthase endothéliale par administration de LNAME dans l’eau de boisson ou à augmenter la concentration plasmatique d’angiotensine II (AII) soit par sténose de l’artère rénale soit par implantation de minipompe osmotique diffusant de l’AII. Ces modèles qui induisent une HTA peuvent être étudiés entre 2-4 semaines.


  • Hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) :
    Modèle animal : rat, souris

L’HTAP est induite par hypoxie chronique (caisson hypobarique avec une PO2 à 380 mmHg) pendant 2-5 semaines chez le rat ou la souris.


  • Resténose intra-stent

Modèle animal : rat

La resténose est induite par implantation d’un stent dans l’aorte abdominale chez le rat et dans l’artère coronaire chez le porc. Ce modèle est analysé 1-2 mois post-implantation.