Home > Services > Digestif

Digestif

 

Le Système Nerveux Digestif ou Entérique  (SNE) est un véritable 2ème cerveau régulant la motricité digestive et la perméabilité de la barrière épithéliale intestinale.

 

Vous souhaitez connaître l’impact de vos substances pharmacologiques ou nutritionnelles sur les fonctions digestives et son système nerveux ?

 

Pour tester vos substances, nous vous proposons différents tests in vivo, ex vivo ou in vitro, chez la souris et le rat (adulte ou nouveau-né)

 

 

Technologie

 

  • Système de cuves d’organes isolés
  • Chambre de Ussing
  • Endomicroscope confoncal

 

 

 

 

Test 1 : In Vivo

 

  • Mesure in vivo de la perméabilité intestinale

 

La perméabilité paracellulaire et transcellulaire intestinale est déterminée par la mesure de l’apparition dans le sang de deux marqueurs administrés par gavage : l’acide sulfonique-FITC (400Da, marqueur de perméabilité paracellulaire) et l’HRP (44kDa, marqueur de perméabilité transcellulaire).

 

 

  •  Mesure in vivo du transit gastrointestinal

 

Les effets de composés pharmacologiques ou nutritionnels sur la vidange gastrique, le transit intestinal et le transit colique sont déterminés chez les souris ou les rats.

 

La vidange gastrique est mesurée en déterminant le poids du contenu gastrique et en le normalisant à la quantité de nourriture ingérée (sur animal à jeûn) sur un temps défini.

 

Le transit intestinal chez l’animal vivant est déterminé par le temps d’émission de la première fécès rouge après gavage avec une solution de Rouge Carmin (non absorbé dans l’intestin).

 

Le transit colique chez l’animal vivant est déterminé par la méthode du Fecal Pellet Output (FPO) (recueil des fécès durant 2H pour déterminer la fréquence d’émission, le poids frais et secs dont on déduit le pourcentage d’humidité). Il peut également être déterminé en mesurant le temps d’expulsion d’une bille introduite dans le rectum.

 

 

 

Test 2 : Ex vivo


  • Analyse pharmacologique et évaluation neuronale de la motricité gastro-intestinale

 

L’objectif de cette technique est d’évaluer ex vivo l’action des composés pharmacologiques sur:

 

1) la contractilité du muscle gastrointestinal et

 

2) la modulation neuronale entérique de la contractilité gastrointestinale dans différents segments du tube digestif.

Les segments du muscle provenant de diverses régions du tube digestif (estomac, intestin grêle, côlon) sont placés dans des cuves d’organes isolés. Une tension isométrique est continuellement mesurée avec un capteur de force. La réponse contractile à l’activation de l’ENS peut être évaluée. Par des courbes-réponses, l’action d’agonistes/antagonistes est déterminée.

 

 

  • Effet pharmacologique sur la perméabilité paracellulaire

 

L’objectif de cette technique est d’évaluer les effets des composés pharmacologiques sur la perméabilité paracellulaire et transcellulaire de la barrière épithéliale intestinale dans différents segments du tube digestif en utilisant des chambres de Ussing.


Des segments de l’intestin grêle ou du côlon sont placés dans une cassette permettant une surface d’échange d’un diamètre défini entre le milieu apical et le milieu basolatéral. Des marqueurs fluorescents de perméabilité paracellulaire (acide sulfonique-FITC) ou transcellulaire (HRP) sont ajoutés dans la chambre apicale. À intervalles réguliers, le milieu basolatéral est recueilli et les concentrations d’acide sulfonique et d’HRP sont déterminées au cours du temps permettant de mesurer un flux.

 

 

 Test 3 : In vitro

Modèle in vitro de culture primaire du SNE, reconstituant son organisation et son phénotype observés in vivo 

  • Lignées cellulaires et modèles de

co-culture permettant d’étudier les interactions entre les différents constituants du microenvironnement de la BEI 

 Evaluation de l’effet de molécules sur :

  • Les fonctions de la BEI

(prolifération, différentiation, perméabilité, réparation, migration, réponse inflammatoire)

  • La neuroprotection/toxicité dans le SNE
  • La régulation de neuromédiateurs /

facteurs gliaux

 

 

 

Modèles animaux:

 

  • Trouble de la motricité digestive (adultes et nouveau-né)

Atrésie du grêle ; SRF- SM- CreER(T2)

 

  • Maladies inflammatoires intestinales (rat, souris)

TNBS (colite chimio-induite), IL10-/- (entérocolite mimant de la maladie de Crohn)

 

  • Maladies neurodégénératives (souris, rat)

Rat Tg α-synucléine humaine, souris roténone…